Voilà quelques mois que je n’avais pas écrit sur ce blog. Ai-je chômé pour autant ? Pas vraiment. Pour ceux qui connaissent bien In Principio, la présence sur les réseaux sociaux n’a pas ralenti comme en témoigne sur la droite de cet article le Tweet Mag qui s’en fait ici le relais. Mais surtout, nombreux sont ceux d’entre vous qui ont pu constater que ma plume s’est portée dernièrement sur un tout autre support que le web: mon ouvrage (papier) de vulgarisation de l’IA est sorti !

« Le jour où ils ont mis un cerveau dans mon aspirateur » est un essai reprenant de façon extrêmement didactique la plupart de mon travail sur ce site, sur ce blog, au sein de mes conférences ou bien encore bien sûr s’appuyant sur l’actualité internationale florissante de l’IA dont je me fais le relais essentiellement sur Twitter et Linkedin.
J’ai voulu y dédier un article ici pour pouvoir donner un peu plus de détail que je n’en donne sur la fiche Amazon qui décrit un peu le contenu de ce livre de vulgarisation sur l’intelligence artificielle.
Le livre s’articule autour de XV chapitres épurés du jargon technique rendant l’univers de l’IA souvent nébuleux. Ce livre s’adresse résolument à Monsieur et Madame Toulemonde pour que toutes et tous prennent la mesure de ce qui est en train de se passer dans ce tsunami imminent que prépare l’IA. Un changement civilisationnel pourrait-on dire.
J’y explique d’abord pourquoi l’IA est autant à la mode, notamment dans les medias, et pourquoi son développement subit une accélération extraordinaire récente alors que l’intelligence artificielle se développe depuis les années 1950.
Pour mieux en comprendre l’impact insidieux qu’elle produit dans nos vies, le deuxième chapitre aborde tout un tas d’exemples de notre quotidien pour montrer que l’IA est partout….sans même que nous le sachions parfois.
Le troisième chapitre explique avec des termes – dirons-nous – enfantins comment fonctionne (en l’état actuel de l’art) les techniques de l’intelligence artificielle afin que vous puissiez passer un oeil sous le capot. Rien d’effrayant là-dedans, on vous explique tout cela comme on le ferait à un écolier de primaire. Ceci vous permettra de savoir ce qui se cache sous les termes barbares de machine learning ou deep learning.
Evidemment, je ne pouvais pas passer sous silence les quelques usages imminents de l’IA dans des industries phares telles que, tour à tour, l’automobile (véhicules autonomes), la Santé (chapitre VII), la robotique (chapitre VIII)…
Mais il y avait encore plus intéressant à décrire que ces domaines auxquels s’arrêtent toujours la presse de façon récurrente: la créativité qu’est en train de déployer l’IA est tout simplement bluffante et j’ai souhaité y dédier un chapitre, parlant notamment de son impact dans l’Art.
Cet ouvrage aurait été incomplet si je n’avais abordé les problèmes de sécurité que peut causer l’IA (chapitre V) ou bien encore l’impact de ces assistants vocaux qui se développent à vitesse grand V pour nous seconder dans nos tâches quotidiennes et ce, en utilisant la parole et notre langage naturel.
La dernière partie de l’ouvrage soulève de grande question de société. D’abord en témoignant de la démarche forcée des géants du numérique (afin de préciser que le développement d’une IA générale ou AGI) est inéluctable; ensuite en en soulignant les impacts sociaux, sociétaux et économiques en balayant des registres aussi divers que l’éducation, le travail ou l’emploi, l’éthique et la morale
Mieux que les blablas sur son contenu, cette interview de moi, réalisée par Slogan donne un aperçu assez dynamique de ce qu’un lecteur pourra y retrouver. https://youtu.be/BAFAQ678x2Q
Et, quelques piges de la presse dans la rubrique « Le livre du mois ».
Enfin last but not least, comme on dit en bon français, ce sont les lecteurs qui en parlent le mieux, voici un florilège de commentaires postés sur Amazon (distributeur du livre), lecteurs qui ont pu parfaitement saisir l’objectif qui était le miens en rédigeant cette ouvrage: donner à comprendre ce qu’est l’IA, ce qu’elle n’est pas (encore), comment s’articule son développement dans différents secteurs d’activité, le monde vers lequel nous font tendre les géants du numérique avec l’essor qu’ils lui donnent, etc…
Je terminerai cet article en vous remerciant pour vos encouragements à commettre ce livre mais surtout pour l’ensemble des félicitations et commentaires agréables que j’ai pu recevoir de vous tous, de vive voix, au téléphone, par mail ou en message privé. Il faudra qu’il y ait un tome 2 ! 😉

 

Vous pourriez aussi être intéressé par cet article: les 9 choses que nous ne pouvez pas ignorer à propos de l’IA

Notre Tweetmag

Pour plus d' information

N’hésitez pas à nous contacter

Share This

Partagez

Partagez cet article à vos amis