Les principaux acteurs de l’informatique et de l’internet

Qui sont les principaux acteurs qui révolutionnent l’IA?

Le monde va être bouleversé dans les années qui viennent devant l’explosion des applications d’Intelligence Artificielle.

Les principaux acteurs de l’informatique et de l’internet investissent chaque année des sommes colossales dans la R&D. Ce sont les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple), mais aussi IBM, Microsoft et bien d’autres acteurs majeurs d’Asie du Sud-Est.

Les principaux acteurs

IBM

IBM a mis au point Watson, une Intelligence Artificielle qui propose des services cognitifs disponibles sur des interfaces programmatiques (API) et qui permet de bénéficier de plus de 20 technologies différentes, telles que :

  • Les services de « Speech to Text » et « Text to Speech »
  • L’identification des concepts et de leurs liens
  • La reconnaissance visuelle
  • La conversion de documents texte (PDF, Word, HTML) pour alimenter la base de connaissances de Watson
  • La classification automatique de ces données pour les mettre en face de questions posées par des clients en langage naturel
  • La gestion de conversations pour agents conversationnels utilisant des arbres de décision (NB : les dialogues sont préprogrammés et ne sont pas vraiment des échanges naturels)
IBM
IBM Watson

Créer un agent de dialogue «intelligent» basé sur Watson, c’est définir des scénarios de dialogues bien précis avec beaucoup de données exploitables, structurées ou non. Il ne s’agit donc pas d’un outil clé en main qui fonctionne tout seul. IBM a d’ailleurs une batterie de commerciaux, consultants et développeurs pour travailler sur chaque client.

IBM a aussi fait l’acquisition de The Weather Channel pour les données météo et de Truven Healeth Analytics, pour enrichir sa division Watson Health.

Watson pénètre également le Droit avec Legalzoon qui élargit considérablement sa base de connaissances juridiques en intégrant les lois et réglementations de chaque pays, la jurisprudence des tribunaux et la littérature qui les commente.

IBM Weather Company, Insurance Assistant, Cognitive Travel Wayblazer, sont autant de programmes qui montrent la vitalité de l’entreprise américaine en matière d’IA.

Google

Google est indéniablement un des acteurs majeurs du marché, qui démontre un dynamisme surprenant à travers de nombreux programmes et applications. Google Knowledge Graph (en anglais), deepmind, OK Google, PlaNet, etc. illustrent efficacement cette vitalité et la quête acharnée du géant du Web pour déployer les technologies de l’Intelligence Artificielle dans tous les secteurs.

La société a fait des acquisitions aussi bien dans le traitement de l’image, la reconnaissance vocale, les réseaux neuronaux (DNNResearch) que dans la robotique.

Elle joue depuis toujours à 100% la carte de l’IA en matière de SEO avec Rankbrain, troisième critère de pertinence du référencement basé sur la compréhension, le sens des mots et des expressions ou sur leurs liaisons sémantiques. Lorsque cet algorithme identifie un vecteur qu’il ne reconnaît pas, il tente de « deviner » son sens au travers de vecteurs approchants. Il se perfectionne ainsi pour la suite grâce à l’apprentissage automatique.

Google a ouvert aux développeurs du monde entier en open data son système TensorFlow pour améliorer son propre modèle d’IA. L’entreprise travaille depuis 2012 avec Ray Kurzweil pour apprendre au robot à reproduire la personnalité et la façon de s’exprimer d’une personne.

L’objectif est de créer LA machine capable de réussir le fameux test de Turing, c’est-à-dire une machine qui peut se faire passer pour un humain lors d’une conversation.

Google

Facebook

Laboratoire de recherche en IA

Facebook possède un laboratoire de recherche fondamentale IA depuis 2013, dirigé par le Français Yann Le Cun. Ce centre de recherches doit entre autres missions montrer les fils d’informations aux utilisateurs du réseau social en sélectionnant les plus pertinents parmi les 2 000 fils reçus par jour. La machine doit donc comprendre les contenus pour les associer aux besoins ou intérêts des internautes.

Jarvis,l’assistant virtuel

L’entreprise travaille également sur la création d’un assistant personnel virtuel capable de répondre à n’importe quelle question, pourvu que ce soit sur le net. Elle a ainsi créé Jarvis, un assistant vocal ultra-léger, multilingue et facile à utiliser. Imaginé pour la domotique, il peut tourner sur des systèmes peu gourmands en énergie comme Raspberry Pi.

On peut choisir librement un moteur de reconnaissance et de synthèse vocale que l’assistant installe. Il est très personnalisable, notamment via l’ajout de plugins. Jarvis est déjà utilisé par des centaines de personnes à travers le monde.

Le chatbot M

Facebook compte près de 900 millions d’utilisateurs sur Messenger, qui testent depuis quelques mois son chatbot appelé M. Ce robot répond aux questions sur la météo, commande à manger ou transmet des actualités personnalisées de CNN, directement depuis une conversation Messenger.

La société souhaite aller plus loin pour se positionner comme un leader dans le domaine de l’Intelligence Artificielle. Elle a mis en open source le design de son serveur BigSur pour exécuter de grands réseaux neuronaux d’apprentissage profond.

Microsoft

Le géant de l’informatique souhaite également être un leader en matière d’IA. Il a développé certains programmes pour afficher son ambition :

Cortana

Cortana

C’est un agent numérique qui aide à accomplir des tâches. Cet assistant personnel intelligent a été développé par Microsoft pour sa plateforme Windows Phone à partir de la version 8.1 et ensuite sur Windows 10. Cortana ne fait pas que répondre aux sollicitations, il apprend de l’utilisateur et de ses préférences pour mieux répondre à ses demandes. Mieux, il peut anticiper les besoins en fournissant des rappels de rendez-vous, des horaires de transports ou en suivant les résultats sportifs.

Des options de contrôle de Cortana seront disponibles pour le rendre plus fiable, mais aussi plus transparent, pour éviter que ce programme ne soit vu par les utilisateurs comme un espion placé au sein du système.

Skype Translator

Skype translator

Cet outil permet de surmonter l’obstacle de la langue et de communiquer sans frontières avec ses proches et ses collègues. C’est un traducteur en ligne qui aide à communiquer dans 8 langues pour les appels vocaux et dans plus de 50 langues pour les messages instantanés. Skype Translator repose sur un système d’apprentissage automatique, qui s’améliore à mesure qu’on l’utilise. Cette technologie sort à peine de sa phase bêta.

Agent conversationnel Tay

Agent conversationnel Tay

Tay est agent conversationnel qui peut discuter en anglais avec n’importe qui via Twitter, Kik ou GroupeMe, avec un sens de l’à-propos qui laisse songeur. Le style ado ou jeune de Tay est une idée de ses concepteurs qui ont souhaité qu’il s’adapte à des discussions avec des individus âgés de 18 à 24 ans.

Le logiciel est capable de contextualiser ses réponses avec les informations que ses interlocuteurs lui transmettent (y compris des photos ou des vidéos) et peut aussi accumuler des « connaissances » en multipliant les conversations, ce qui suppose l’utilisation du deep-learning dans sa conception.

Malheureusement, Tay a été détourné par les internautes en moins de 24h, le rendant à la fois sexiste et xénophobe, ce qui a obligé MS à le débrancher dans l’urgence.

Amazon

Amazon a développé Alexa, un assistant personnel intelligent rendu populaire par Echo. On peut l’interroger en prononçant son nom pour demander des infos. Il est capable de passer une commande Uber ou de produits sur Amazon, de lire de la musique, des podcasts et des livres audio, de faire des listes de tâches, de régler des alarmes, de donner la météo et d’autres informations en temps réel.

L’IA n’est pas très développée dans ce système. On ne dialogue pas en réalité avec la machine, c’est un logiciel de question-réponse. Mais si on a des objets connectés compatibles, on peut les commander via Alexa (réglage chauffage,…). Le programme peut faire office de hub domotique en contrôlant plusieurs appareils intelligents.

Amazon teste depuis peu des magasins physiques sans paiement et donc sans caissières.

Boutique Amazon sans paiement

Apple

La marque à la pomme équipe ses appareils de technologies intelligentes et n’hésite pas à faire des acquisitions d’entreprises spécialisées en IA.

Apple

Siri

Siri est un assistant personnel intelligent qui aide à accomplir de nombreuses tâches. Cette application peut envoyer des messages, passer des appels, consulter votre calendrier et réaliser bien d’autres choses. Une connexion à Internet via le Wi-Fi ou les données mobiles est nécessaire pour l’utiliser.

Perceptio

Apple a acquis Perceptio, une start-up américaine spécialisée dans l’Intelligence Artificielle, notamment en matière de deep learning.

Elle a mis au point une technologie qui trie et classe automatiquement des photos prises à partir d’un Smartphone. L’application permet aux téléphones d’effectuer des calculs avancés sans stocker les données de leurs propriétaires dans le cloud.

Cette solution pourrait permettre l’utilisation des techniques de reconnaissance faciale sans que les clichés ne soient envoyés à des serveurs externes pour effectuer les calculs, comme c’est le cas avec Facebook ou Google.

Linkedin

Linkedin adopte les technologies d’IA pour aider les employeurs à optimiser leurs opérations de recrutement et pour permettre aux demandeurs d’emploi de mesurer leurs compétences.

Linkedin

Pour ce faire, elle a acquis certains acteurs :

Connectifier

La plateforme renforce ses principaux produits et accélère sa feuille de route grâce à l’acquisition de Connectifier. Cette entreprise a réalisé une puissante technologie de recherche et de matching basée sur l’apprentissage automatique, qui va aider les recruteurs à trouver les talents recherchés.

Bright

Linkedin a également mis la main sur Brigtht, une entreprise qui a créé une technologie permettant de donner un score à un demandeur d’emploi en fonction de ses compétences et des postes ciblés.

Ces algorithmes fonctionnent en machine learning et peuvent analyser de manière très détaillée l’ensemble des composantes du profil du candidat, soit une centaine de variables : compétences, type de sociétés fréquentées, formation, objectifs personnels, durée des expériences, les qualités du candidat grâce à l’analyse sémantique et grammaticale du CV, etc.

Une fois l’analyse terminée, Bright détermine le score du candidat pour un poste ouvert, un score visible par le candidat et le recruteur. Ainsi, les demandeurs d’emploi bénéficient d’offres plus pertinentes et les recruteurs ne s’encombrent plus de profils peu compatibles.

Twitter

Twitter

La technologie de machine learning de Whetlab devrait permettre à Twitter de mieux identifier la nature des publications de ses membres, afin d’optimiser le ciblage publicitaire ou d’afficher les messages liés à certains mots-clés populaires susceptibles de les intéresser.

Baidu

Baidu

« L’intelligence artificielle est le cœur de notre stratégie pour la prochaine décennie », affirme Robin Li, fondateur de Baidu, le géant chinois du web. Le groupe souhaite se positionner comme un leader mondial de l’intelligence artificielle avec l’arrivée de Qi Lu, ancien patron de Microsoft Bing qui détient 40 brevets.

Baidu est déjà positionné sur des projets d’IA comme le développement d’une voiture autonome depuis 2014 ou la création d’une enceinte connectée concurrente à la « Echo » d’Amazon.

Selon Reuters, Baidu a investi l’an dernier dans un fonds de 200 millions de dollars destiné à l’intelligence artificielle, à la réalité augmentée et au deep learning, ainsi qu’un montant de 3 milliards de dollars pour investir dans des start-ups technologiques.

Le moteur de recherche détenait en 2015 plus de 80 % de part de marché en Chine, contre moins de 10% pour Google, selon des estimations de China Internet Watch.
Robin Li, CEO de Baidu, a présenté les grandes lignes du programme Baidu Brain, très proche de Google Brain, ce qui confirme que la stratégie du groupe est axée sur l’Intelligence Artificielle.

D’autres articles sur le même thème