Les applications de l’IA

L’Intelligence Artificielle ne connaît pas franchement de limites dans les usages. Quoi qu’artificielle et qu’encore (pour combien de temps encore ?) relativement limitée (en terme d’intelligence justement), un boulevard semble se présenter devant sa démultiplication.

Cela peut surprendre. On peut en effet très bien faire partie des sceptiques qui n’y voit pas vraiment d’intérêt, et donc conséquemment pas vraiment de potentiel ou de danger suivant l’angle sous lequel on se place. Mais prenons un peu de recul: qui aurait parier sur un tel développement d’internet disons…en 1989 par exemple ? Les boutiques avaient pignon sur rue, le savoir dans des encyclopédies et bibliothèques, le téléphone était un moyen de communication formidable et imbattable, bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, l’ordre était établi et l’environnement prêt à être figé pour durer. Pas de raison donc de parier sur internet.

Aujourd’hui, les estimations du nombre de sites existants dans le monde se situent entre 1 et 2 milliards. Et tous les usages y ont été traités: l’achat, la vente, le savoir, la monnaie, l’échange social, et tellement d’autres thèmes.

L’intelligence artificielle suivra exactement la même trajectoire: tous les secteurs seront concernés, pas un ne restera à l’écart comme pas un n’échappe aujourd’hui à internet. Et rendez-vous compte, Internet n’est qu’un moyen de communication nouveau : mesurez donc la puissance du mot « intelligence » lorsqu’on pourra la reproduire au sein de la machine.

Et puisqu’aucun secteur ne sera épargné, aucune activité humaine ne sera tenu à l’écart de l’intelligence artificielle. Les usages seront illimités et aussi nombreux que ceux qui sont nés et ont été améliorés par l’intelligence humaine.

Cela valait bien un blog consacré aux usages de l’IA. Le voici.

L’IA : technique de drague ou pilule du violeur ?

L’IA : technique de drague ou pilule du violeur ?

Eh oui, ce n’est pas (plus ?) juste parce que les marques sont ultra-attirantes qu’elles parviennent à séduire les clients. Ce n’est pas (plus ?) juste pour leur beauté intrinsèque ou leurs belles promesses qu’elles nous accrochent (« paroles, paroles, paroles »...

lire plus
Interactions Homme-Machine : un dialogue de sourds

Interactions Homme-Machine : un dialogue de sourds

Le dialogue entre hommes et machines renvoie au vieux rêve de la reproduction de la parole naturelle, ou mimétisme, par des entités artificielles. C’est bien que les interactions entre hommes et machines culminent dans le dialogue tant il semble difficile de pouvoir...

lire plus

Notre Tweetmag