IA dans la Santé et la Bio Informatique

Qu’apporte l’IA dans la santé et la bio informatique?

L’usage de l’Intelligence Artificielle dans le domaine de la santé est en forte croissance. L’IA a prouvé qu’elle pouvait apporter une aide précieuse à la médecine dans le diagnostic des pathologies et le traitement des patients, ainsi que dans la recherche médicale ou la bioinformatique.

Des solutions IA pour la santé

L’efficacité des outils médicaux dotés d’une Intelligence Artificielle se confirme et se développe, surtout dans le cas des maladies graves comme le cancer. Les prouesses de la machine augurent de bonnes perspectives pour les soins apportés aux malades.

IBM Watson et cancérologie

IBM Watson analyse les dossiers de patients atteints de tumeurs cancéreuses, y compris le séquençage d’ADN des tumeurs. Cette solution aide au diagnostic, détermine des traitements possibles et évalue leur efficacité.

La technologie d’IBM aide notamment à optimiser l’usage de la chirurgie, de la radiothérapie et de la chimiothérapie. Les cancers sont des pathologies idéales pour Watson, car elles sont plurifactorielles. Dans son analyse, la machine se base sur les 44 000 travaux scientifiques publiés chaque année sur le cancer, ce qui serait infaisable par un seul esprit humain

En outre, le système fournit au praticien un choix de traitements accompagné d’un indice de confiance, comme la probabilité de survie. La solution d’IBM concernait au départ les cancers du poumon, mais elle prend en compte aujourd’hui les cancers couverts comme les leucémies, les mélanomes, les cancers du pancréas, des ovaires, du cerveau, du sein et du côlon.

Analyse des dossiers de patients atteints de tumeurs cancéreuses.
DeepMind Health

DeepmindHealth

DeepMind Health est la division santé de Deepmind, une filiale de Google spécialisée dans l’Intelligence Artificielle. Elle a signé un partenariat avec le département de radiothérapie du Centre Hospitalier Universitaire de Londres (UCLH) pour appliquer le machine learning (apprentissage automatique par l’ordinateur) à la radiothérapie, afin de soigner les cancers de la tête et du cou.

Les traitements de radiothérapie sont longs à mettre en place. Les médecins doivent planifier avec beaucoup de précaution les irradiations pour éviter qu’un nerf vital ou qu’un organe ne soit endommagé. Les méthodes de machine learning permettent de réduire le temps de planification de la radiothérapie, le temps de segmentation pourrait alors passer de quatre à environ une heure.

L’IA analyse les données anonymes d’environ sept cents anciens patients pour évaluer le potentiel de la machine à faire des planifications de radiothérapie efficaces. Si le projet s’avère positif, il pourrait être appliqué à d’autres parties de l’organisme.

Un des objectifs de la solution de Google est de guider les médecins dans leur choix thérapeutique en leur donnant des informations supplémentaires basées sur des données, dont l’analyse pourrait prendre beaucoup de temps.

DeepMind Health avait déjà été utilisé pour détecter des pathologies oculaires.

La société Enlitic

Cette société propose de l’aide au diagnostic en s’appuyant principalement sur les résultats de systèmes d’imagerie médicale (IRM, scanner, radios) et sur du Deeplearning. L’objectif est celui de la prévention pour détecter des pathologies émergentes le plus tôt possible, notamment les cancers du poumon.

Société ENLITIC

Ginger.io

Cette entreprise a créé un outil de diagnostic et de prescription de traitement pour diverses pathologies neuropsychologiques. Elle exploite des applications mobiles pour le diagnostic et le machine learning. La solution permet un auto-traitement de certaines pathologies par les patients eux mêmes.

Karan Singh, le co-fondateur de Ginger.io, parle de sa startup

Medwhat

C’est une application mobile qui fait fonctionner un agent conversationnel à qui on indique ses symptômes. Il pose des questions de qualification et oriente ensuite le patient.

L’application Medwhat

Apport de l'IA dans la Bioinformatique

L’apport de l’IA dans la bioinformatique

La bioinformatique met à la disposition des scientifiques du monde entier des bases de données centrales, accessibles de partout dans le monde. Elle propose des logiciels d’analyse pour les études de données et les comparaisons pour mieux comprendre et pour mieux connaître les phénomènes et processus biologiques.

L’IA peut dans ce cadre accélérer le traitement et l’analyse de grandes quantités de données. En effet, la grande puissance de calcul et d’analyse des données de l’IA permet de gagner du temps et d’être efficace dans les recherches. Les professionnels de la santé pourront ainsi améliorer la qualité de vie des malades grâce à la mise en place rapide de nouveaux traitements médicaux efficaces.

D’autres articles sur le même thème qui vont vous intéresser

L’IA et le traitement d’images et de vidéos

Le traitement de l’image et de la vidéo est un des principaux usages de l’IA.

L’IA et les applications liées au langage

Le traitement du langage est un domaine de l’IA qui regroupe les programmes de reconnaissance vocale ou de la parole,

L’analyse prédictive

Le terme d’analyse prédictive (ou encore logique prédictive) un des usages de l’IA faisant appel à des technologies

L’IA et les jeux

Les chercheurs se sont très vite intéressés à l’usage des techniques de l’Intelligence Artificielle dans la programmation

L’automatisation et l’IA

L’usage de l’intelligence artificielle (IA) ne concerne pas uniquement les activités quotidiennes et l’expérience utilisateur final des nouvelles technologies.

La robotique humanoïde

L’Intelligence Artificielle s’adapte à tous les domaines.L’IA se déploie dans presque tous les secteurs d’activité,

L’IA et l’art

L’IA se déploie dans l’art pour se mesurer aux plus grands artistes du monde.

La simulation des systèmes complexes

La simulation d’un système complexe permet de reproduire et d’observer des phénomènes complexes (biologiques, sociaux et autres) pour les comprendre et anticiper leur évolution.